MÉLODIE DUCHESNE


 
/////// VIDEOS & TRAMES INTEMPESTIVES ////////

Documentation de créations // Art Vidéo // Matrice projetée pour fictions performées


  La performance cherche la corrélation entre la notion du corps, d'espace et du temps.
Par son caractère d'immédiateté du processus artistique, elle est comme une empreinte fugitive,
modelée dans la ponctualité et la répartie de l'instant et cherche à se rendre poreuse
dans l'empathie d'un " corps récepteur-émetteur ", afin de solliciter des regardeurs ponctuels.

Les Vidéos & Trames intemp(s)estives questionnent le caractère immatériel, d'unicité de l'acte performatif.
Que reste-t-il d'une performance ?
Faut-il la matérialiser ou laisser à la mémoire la satisfaction de sa spontanéité, préservant cet instant enlevé ?
A quel nouvel " Objet " la performance peut-elle donner forme ?

✗✗✗ TRAMES INTEMPESTIVES ✗ FICTIONS compressées ✗✗✗


" Cs0 - OÙ ÇA NUMEN ?! "

XIII min / couleur / stéréo / pal / 2014

+++ Voir la vidéo

“Cs0 - OÙ ÇA NUMEN ?!” est un tube à essai, un corps-sans-organe conçu comme un greffon d'éléments footage, résidus d'archives visuelles glissant sur internet... Sorte de "Fake-ondation" in vitro, les objets incisés par prélèvements granulaires, sont malaxés et réinjectés dans un flux expérimental. L'intrusion de corps étrangers vient troubler les nano-pixels de la surface d'enregistrement du support vidéo.
Au parasitage se mêle un sac et ressac oscillatoire... Vague friture des réseaux et rhizomes, où s'interpénètrent comme un chiasme, avec une totale confusion des échelles, l' ∞ petit & l' ∞ grand...
... Big bang, cellules, molécules, fission d'atomes, astéroïdes protozoaires, compressés en couches super-interposées périclitent et courent vers un processus de dél'hic'essence.
Pulsions & contaminations scopiques, sub-liminales... ou Fiction Trans-humaniste ?
Aponévrose À-peaux-calypse, les tissus disjonctifs ne font plus de distinction entre Membranes, Branes & Matrices, celles-ci devenues fruit d'adultères des machines désirantes...


petrology

" PETROLOGY " (teaser)

4' 46'' / couleur / stéréo / pal / 2011

Vidéo-documentation de "PETROLOGY" par la compagnie du Buchinger's Boot, résidence à la Gare Franche - "Cosmo Kolej • Nov-Déc 2011
CRÉATION COLLECTIVE avec Mafalda Da Camara, Dave Beck, Marie Massé, Stanislas Roblès, Rémi Verbaeken, Chantal Vasseur, Mélodie Duchesne, Captations vidéos : Natacha Musléra, Mélanie François

Petrology nous plonge dans la courbure de l'espace-temps, explorant notre perception de l'univers.
D’une scène préhistorique à un tableau futuriste, la pièce propose au spectateur une série de « tableaux vivants ».

Présentée sous la forme d'un observatoire visuel et sonore, Petrology emprunte les médiums du son, de la vidéo, de la performance, d'un théâtre d’objets, qui se laisse apprécier comme une dérive d'images en mouvement, où la musique tient le rôle du narrateur.

+++ Voir la vidéo | +++ d'infos sur la création


" CADDIE YACK "

1' 43'' / noir & blanc / stéréo / pal / 2007

“CADDIE YACK” ironise sur une scène de ménage entre l’artiste et les symboles d’une consommation de masse.
Ces expérimentations " ZöB-Jectuelles " s’interrogent sur la valeur de la production artistique et l’investissement de son auteur, dans une société marchandise, où le spectacle a perdu ses couleurs…

Cette tentative d’images fixes en mouvement résiste à l’illustration trop évidente du Pré-texte ci-dessus.

Proposant une brève « consommation d’images intempestives », elle se joue de décalages et disjonctions image/son.

Cherchant non pas la narration mais la rupture, les photographies s’enchainent, se répètent chaotiquement, se bousculent. Elles s’alternent en contrastes et trouvent leur rythme d’une façon presque stroboscopique, tandis que se fait entendre la chute métallique de pièces heurtant les caddies.

+++ Voir la vidéo

caddies yack


asian fact au riz

" ASIAN FACT AU RIZ "

6' 24'' / couleur / stéréo / pal / 2007

Diaporama animé à partir de photographies extraites d’une performance déambulatoire, réalisée en Finlande (juillet 2007)

Cet essai simule la performance ci-dessus.

La trame narrative de l’action s’appuie sur une bande son, empruntée à la musique traditionnelle indonésienne. La particularité de cette orchestration de Gamelans apporte un rythme atypique, qui se singularise en impulsions sonores.

La « chrono-photographie » de la performance est plus ou moins respectée, mais fait parfois des boucles pour souligner un leitmotiv percussif et lancinant.
Les images sont répétées, retouchées et recadrées dans le but d’y chercher une circularité.

+++ Voir la vidéo | +++ d'infos sur la performance

✗✗✗ CRÉATIONS ✗ DOCUMENTATIONS VIDÉOS ✗✗✗


" EXCOORDISME "

/ couleur / stéréo / pal / 2016

Néologisme issu du Lettrisme (Isou 1991) et abréviation de "extension-coordination", EXCOORDISME se veut un dépassement de l'art infinitesimal. Art basé sur les extensions et les coordinations d'éléments formels connus ou à découvrir, dans l'infiniment grand et l'infiniment petit. L'hermétisme est ici poussé très loin puisque l'excoordisme se préoccupe, entre autres, de ce qui dépasse l'entendement humain. {...}

Processus Dispersifs de Mélodie Duchesne (Marseille) avec Mathieu Sylvestre (Bâle), EXCOORDISME est une performance physique, sonore & visuelle, associant l'improvisation corporelle, l'expérimentation électro-accoustique et la vidéo-projection, comme Matrice de fictions... (voir vidéo “Cs0... ?!” )
Du corps s'induit le son et vice & versa, trouve échos dans son mouvement. Une conversation accidentée, chaotique... La modulation du son en direct, captée par micro-contact, cherche l'interaction avec le corps mouvant, (ses influences, jeux, ruptures sur une surface de polystyrène sonorisée) sa propre mise en résonance entre l'espace acoustique // amplifié.
EXCOORDISME, comme contraction de extension et coordination, s'intéresse aux effets et processus micro-macro ; et expérimente les structures mouvantes parallèles ou en croisements : espace projeté, fictif // espace réel, haptique (proximal ✗ distal)
... Influx proproceptifs & extéroceptifs alternés ?

+++ d'infos sur la performance | +++ Voir la vidéo

spider cheap'art vs big mac

" SPIDER CHEAP'ART versus THE BIG M.A.C. "

11' 6'' / couleur /stéréo / pal / 2006

Une performance "one-shot's" réalisée lors d'un vernissage au Musée d'Art Contemporain de Marseille - The Big MAC - en novembre 2006, à l'occasion de l'évènement « Poésie Marseille », organisé par Jean-François Meyer.

La programmation convie des poètes, performeurs, des pionniers du happening, de la performance contextuelle, des acteurs importants et respectables qui ont impulsés les pratiques de l’Art de L’Action.

Sur place, Artistes, Poètes, Institutionnels, Mécène, Critiques, Relations Presse, Photographe et parmi le Public, 2 Complices à qui j’ai demandé de filmer – dont j’attends le signal – s’apprêtent à s’attabler pour le banquet d’inauguration.

Cette performance est une Intrusion dans les Institutions Artistiques. Je n’y ai évidemment pas ma place et n’étais pas attendue pour l’occasion. Sous le pseudonyme de « Anne Honimeu », j’emprunte la figure d’un Héros populaire burlesque : Spider man.

+++ Voir la vidéo | +++ d'infos sur la performance

" STRINGS THEORY " (teaser)

1' 03'' / couleur / stéréo / pal / 2015

Performance realised in ESTONIA @ Parnü Museum • April 17, 2015
DIVERSE UNIVERSE #2015 - NOMADIC PERFORMANCE TOUR through EUROPE

Performance by Mélodie Duchesne, with Frédéric Krauke & Mathieu Sylvestre

Camera : Kostas Kalles
Editing : Krauke - Duchesne

+++ Voir la vidéo | +++ d'infos sur la performance


indus gua

+++ Voir la vidéo | +++ d'infos sur la performance

" INDUS GUA - Caverne Industrieuse "

25' 30'' / couleur / stéréo / pal / 2011

Performance réalisée pour l'ouverture du " Laboratoire Feedback " (Normandie • juillet 2011, Organisée par Christian Gerber)

Travailler sur la spécifité d'un lieu. Dix jours écoulés à l'ancienne usine "Technifil", comme un espace-temps qui s'éprouve...
Intemporel...
Un temps poreux...
Le lieu désinvestit depuis sa cessation d'activité, est évidemment très chargé.
Les espaces traversés revêtent ce caractère d'obsolescence...

Le site m'offre une aire de dérive et de labeur pour cette résidence,
et regorge de possibilités à niveau plastique, sculptural et sonore...

Indus Gua est une installation hybride à partir de résidus de matériaux industriels, qui cherche l'expression primitive par le biais du corps.
U-chronie d'un corps-machine ou figure désincarnée de l'Allégorie de la Caverne ? Celui-ci rattaché par des câbles, se déploie dans une danse contrainte, une gestuelle répétitive, industrieuse...


" SUPER €URO DISCOUNT "

26' 19'' / couleur / stéréo / pal / 2008

Performance réalisée à Marseille, à l’occasion des "Rencontres à l’Échelle", organisées par les "Bancs publics, lieu d'expérimentations culturelles". (octobre 2008)

Jour de marché, quartier de la Belle de Mai, j’arpente l’espace urbain pour expérimenter une forme d’échange social ludique et inattendu, basé sur le troc d’objets.
Déguisée en Super €uro, vedette de la consommation, je fais intrusion sur la place Cadenat en caddie roulant, couverte de faux billets. Sur un air de Piaf, j’interpelle, provoque, aguiche et me laisse séduire par l’Autre, déconstruisant progressivement mon personnage.

Cette vidéo alternant des photographies, simule une performance déambulatoire, allant des Bancs Publics à la place du marché. Elle présente un échantillon des trocs, trans’actions et réactions suscitées à la vue de cet €uro en décomposition – glissant vers sa liquidation totale.

+++ Voir la vidéo | +++ d'infos sur la performance

super euro