MÉLODIE DUCHESNE


 
//////// EXCOORDISME ////////

Processus Dispersifs* de Mélodie Duchesne avec Mathieu Sylvestre

LITHUANIA • Kaunas
@ POST Galerija
• April, 8th 2015
Organisée par :
" POST GALERIJA "
& CREATurE LIVE ART

+++ CREATurE on FBK!

• Crédits Photos :
Lukas Kolm, Kristina Čyžiūtės
+++ de photos

• Captations Vidéo :
Larry Rodrigues, POST galerija

EXCOORDISME : Néologisme issu du 4ième courant esthétique du Lettrisme • Isidore Isou (1991)

Abréviation des termes "extension-coordination", EXCOORDISME se veut un dépassement de l'art infinitesimal. Art basé sur les extensions et les coordinations d'éléments formels connus ou à découvrir, dans l'infiniment grand et l'infiniment petit. L'hermétisme est ici poussé très loin puisque l'excoordisme se préoccupe, entre autres, de ce qui dépasse l'entendement humain. {...} Une des sections de l'excoordisme se nomme le fragmentarisme et se préoccupe du plus petit possible des structures esthétiques, c'est-à-dire les fragments d'éléments formels. Dans l'infiniment grand, l'excoordisme s'intéresse à l'au-delà de l'imaginaire, soit "l'inimaginable comme étant divers et variés, dans l'expression de ses contenants et de ses contenus" (Isou, Manifeste de l'Excoordisme ou du Téïsynisme mathématique et artistique, 1991). Damien Dion

EXCOORDISME •

PROCESSUS DISPERSIFS de Mélodie Duchesne (Marseille) avec Mathieu Sylvestre (Bâle)

Une performance physique, sonore & visuelle, associant l'improvisation corporelle, l'expérimentation électro-accoustique et la vidéo-projection, comme Matrice de fictions. (vidéo ici) Celle-ci présente sous found-footage une trame abstraite, sorte de fiction scientifique, où s'esquisse l'altération des particules, l'intrication des échelles... Des infinies, selon la Créatique Lettriste : où « Les formes n’expriment pas tous les degrés de contenu qu’elles possèdent ».

EXCOORDISME, comme contraction de extension et coordination, s'intéresse aux effets et processus micro-macro.

Du corps s'induit le son et vice & versa, trouve échos dans son mouvement. Une conversation accidentée, chaotique, quelques points de frictions, disjonctions de l'œil à l'oreille... La modulation du son en direct, captée par micro-contact, cherche l'interaction avec le corps mouvant, (ses influences, jeux, ruptures sur une surface de polystyrène sonorisée) sa propre mise en résonance entre l'espace acoustique // amplifié.
EXCOORDISME expérimente les structures mouvantes parallèles ou en croisements :
espace projeté, fictif // espace réel, haptique (proximal ✗ distal)... Influx proproceptifs & extéroceptifs alternés ?